Les réseaux aérauliques

Préface

La salle propre est un ensemble constitué d’un ou de plusieurs locaux et des équipements techniques associés.
Pour assurer son fonctionnement, l’un des volets techniques essentiels est constitué du système de traitement d’air dont font partie les réseaux aérauliques.

Il convient de rappeler qu’un système de traitement d’air pour salles propres et environnements maîtrisés apparentés sert deux objectifs principaux :
- Traiter et diffuser un air de qualité maîtrisée dans des locaux servant à assurer une acti vité de soins, de recherche et de dévelop pement ou de production ; ceci permet de garantir une qualité d’air en termes particulaire, chimique voire microbiologique appropriée ainsi que des conditions de température, d’humidité relative et des gradients de pression.
- Reprendre l’air chargé en contaminants depuis la salle propre pour le réinjecter après traitement dans le réseau de soufflage (air recyclé) ou l’extraire à l’extérieur (réseau tout air neuf).

Les réseaux aérauliques, et plus généralement le système de traitement et de diffusion de l’air, doivent être intégrés au programme de conception, réalisation et exploitation d’une salle propre. La main tenance de l’installation doit être réfléchie en amont et intégrée à ce programme. En effet, le maintien en propreté des réseaux aérauliques apparaît incontournable pour :
- Préserver la propreté de l’air distribué dans les locaux à la fois du point de vue parti culaire, chimique et/ou microbiologique,
- Permettre le fonctionnement correct de l’installation en maintenant l’intégrité des éléments de traitement et de régulation,
- Éviter les perturbations aérauliques trop souvent constatées.

Il est important de rappeler qu’une conception ad hoc d’un système de traitement d’air, couplée à une maintenance préventive de qualité et périodique, garantit un niveau de propreté du réseau.

Pour faire partie intégrante du programme, un cahier des charges, préalable à toute intervention de surveillance ou de main tenance doit identifier et formaliser les besoins en précisant les résultats attendus. Il est à noter que ce type d’intervention requiert de mettre en synergie de multiples compétences tant en ventilation/filtration que maintenance, contrôles, sécurité, protection de l’environnement, etc.

De même, la surveillance d’un système de traitement d’air doit être formalisée dans un programme et est réalisée en assurant des opérations de maintenance préventive. A réception d’une nouvelle installation, il est fortement conseillé de quantifier ce niveau de propreté puis de le suivre, dans le temps, dans le cadre de l’évaluation de la propreté intégrée à la maintenance préventive des réseaux aérauliques. Cette évaluation de la propreté des surfaces internes des réseaux, ou plus généralement d’un système de traitement d’air, est réalisée au moyen de l’inspection vidéo et des mesures surfaciques.

À la mise en route d’une nouvelle installation, ou lorsque la surveillance le néces site, une mise en propreté des conduits aérauliques peut être requise. Dans cet ouvrage traitant de la salle propre, nous distinguons la mise en propreté du système de traitement d’air de l’hygiénisation, celui-ci étant le terme usuellement employé pour le tertiaire et l’habitat collectif.
Dans ce domaine du tertiaire et de l’habitat collectif, la reconnaissance des compétences des professionnels de ce métier se fait au travers de la qualification QUALIBAT 54531 ou de références justifiées. Ce guide s’appuie sur des normes de ventilation, non spécifiques des salles propres, telles que les normes EN 1506, EN 1507, EN 12097, EN 12237 et EN 13779.

Refonte du guide Aspec « Maintien en propreté des réseaux aérauliques », publié en 2004, cet ouvrage vise à fournir aux utilisateurs, fournisseurs et prestataires les recommandations et outils utiles à la conception, la construction, la surveillance et la maintenance, l’évaluation du niveau de propreté et la mise en propreté des réseaux aérauliques. Cette mise en propreté comprend le dépoussiérage des réseaux aérauliques et au besoin une désinfection, dans le cas de locaux dans lesquels l’activité exercée est sensible à la biocontamination.
SOMMAIRE
CHAPITRE 1 : Conception en vue de la maintenabilité des conduits et de la prévention des contaminations
CHAPITRE 2De la fabrication des conduits aérauliques à la mise en route d'une installation
CHAPITRE 3Surveillance et maintenance préventive
CHAPITRE 4 : Maintenance corrective
CHAPITRE 5
Mesures surfaciques : objectifs et méthodes
CHAPITRE 6Criètes et proposition de valeurs (pour les surfaces)
CHAPITRE 7 : Synthèse
CHAPITRE 8Annexe : point sur la règlementation et les normes
CHAPITRE 9 : Glossaire et abréviations
CHAPITRE 10 : Références bibliographiques